Lettre de soutien de Mahealani Amaru

Je me présente, Mahealani Amaru, j'ai été récemment diplomée au Conservatoire Artistique de la Polynésie Française dans l'Art Traditionnel section danse tahitienne mais avant tout je suis tout simplement une jeune polynésienne qui souhaite que la danse tahitienne soit protégée dans le but de sécuriser les arrières des disciplines alliées de cette danse.

J'ai entendu dire que la danse tahitienne pourrait rentrée dans le patrimoine immatériel de l'Unesco.

C'est pourquoi je vous adresse cette lettre de soutien. Je soutien l'idée de l'insertion de la danse tahitienne dans le patrimoine immatériel de l'Unesco.

La raison est la suivante: La danse tahitienne a toujours existé dans notre patrimoine culturel. Elle a depuis des siècles dessiné l'identité de notre pays puis permis à notre histoire, nos histoires et nos légendes de perdurer de génération en génération.

Certes, il y a d'autres notions culturelles qui sont d'autant plus importantes que celle-ci, que se soit chez nous où sur des terres étrangères.

Toutefois, cette danse a de nos jours, et cela depuis peu, pris énormément d'ampleur dans le monde entier à travers les réseaux sociaux ainsi que les échanges culturelles.

Ceci dit, la danse tahitienne est très développée c'est pour cela qu'il faudrait qu'elle soit protégée par un organisme international afin qu'elle ne perde pas de son authenticité.

J'espère sincèrement que ma lettre de soutien pourra jouer en faveur de la danse tahitienne. Ainsi, en faveur de tous les petits polynésiens et leur identité.

Mahealani Amaru

Copyright 2018 Conservatoire Artistique de la Poynésie française | All Rights Reserved | Téléphone : 40 50 14 18  | Tous droits réservés Mentions légales | Design by TPP Conseil